Flux #5 : le verre – Que deviennent vos déchets en verre ?

Général

Tri sélectif : découvrez la filière de recyclage des déchets en verre

Pour conclure notre série d’articles sur les filières du tri sélectif, célébrons le champion du taux de recyclage : le verre.

1- Est-ce que ça marche ?

Oui, et depuis longtemps. C’est en effet dès 1974 que la France organise la collecte du verre d’emballage, ou verre creux (bouteilles, bocaux…), à grande échelle pour le recycler. Le taux actuel de recyclage du verre en France dépasse 76 %, pour 2.31 millions de tonnes par an. Un peu moins bien que le papier donc, mais avec deux particularités : 80 % de la collecte est issue d’apport volontaire des ménages, et 100 % de la collecte est recyclée. En Allemagne et en Suède, on fait encore mieux puisqu’on y réalise un surtriage (grâce à la consigne) afin de trier à la source, verre incolore et verre coloré.

Nouveauté depuis 2017, la filière travaille activement au recyclage du verre plat issu du bâtiment (fenêtres), dont les gisements actuels (200 000 tonnes par an) partent à l’incinération ou l’enfouissement. Objectif :  80 000 tonnes collectées et recyclées dès 2025.
Source : Federec, Fédération professionnelle des entreprises du recyclage.

Écolo :
1 tonne de verre permet de fabriquer plus de 2 000 nouvelles bouteilles de 75 cl.

Pas (complètement) écolo :
Le recyclage du verre émet autant de CO2 que le verre « neuf » car les principaux postes émetteurs sont similaires. D'un point de vue logistique : les tournées de collecte et la distance moyenne entre les centres de recyclage et les verriers (de l’ordre de 300 km). Ensuite les températures de fusion (entre 1 400 et 1 600°C) sont identiques à celles de la production initiale.

2- Qui sont les acteurs ?

Là encore, tous les grands acteurs du recyclage des déchets sont présents sur ce marché ancien et mature (Paprec, Veolia, SUEZ, Derichebourg…). La particularité du secteur réside dans l’atomisation des collectes : plus de 134 000 conteneurs pour verre sur la voie publique au dernier pointage (2016). Les collectivité locales, qui hébergent ces points d’apports volontaires, sont par ailleurs intéressées financièrement aux performances du recyclage sur leur territoire. En effet, le verre jeté avec les ordures ménagères est traité comme un déchet résiduel, et facturé autour de 280 € la tonne aux collectivités, contre… 10 € la tonne pour le verre déposé dans les points d’apports volontaires !
Source : Eco-Emballages – CITEO.

3- Quels sont les procédés de recyclage du verre ?     

En préambule, notons que les verres de cuisine, les écrans, les ampoules… ainsi que les porcelaines ou céramiques, sont en général inéligibles au recyclage de par leur composition chimique : leur température de fusion est beaucoup trop élevée.  Ces infusibles doivent être retirés des verres d’emballage avant recyclage, sous peine de défauts visibles dans la nouvelle matière première.

Après un broyage grossier, le processus débute par plusieurs tris successifs, manuels et mécaniques, permettant de séparer les métaux (ferreux ou non), d’extraire les matériaux infusibles (tri laser !), d’éloigner par soufflage les indésirables légers, comme les étiquettes ou les bouchons.

Un tri complémentaire peut éventuellement être réalisé pour séparer les verres incolores, seuls susceptibles d’être à nouveau fondus en verre incolore.
Le verre est ensuite broyé de manière calibrée, à des granularités variables selon les usages futurs. Le broyat est dénommé « calcin ». La matière première secondaire est alors prête à l’emploi.

4- Que deviennent vos verres creux une fois recyclés ?

Le calcin est utilisé directement dans les fours des verriers, dans des proportions importantes : jusqu’à 90 % pour du verre de couleur, et plus de 60 % pour du verre incolore. Tous les verres creux, et bientôt plats, peuvent être produits, sans aucune perte de la collecte initiale : le verre est ainsi recyclable à 100 % et à l’infini, sans perte de qualité.

Retrouvez nos conseils et sélections pour optimiser la gestion des déchets dans votre entreprise :

Suivre MANUTAN sur