Guide d’achat : comment bien choisir votre armoire d’atelier ?

Guides d'achat

1, 2, 3 Rangez !

Née au début du XXè siècle, en pleine révolution industrielle, notamment connue pour ses qualités anti-incendie, l’armoire métallique est aujourd’hui un incontournable de l’atelier. Solide et pratique, elle se décline sous de multiples formes et tailles, qui en compliquent parfois l’achat. Voici quelques pistes pour vous y retrouver au moment du choix.

Raisonnez système

Une armoire est rarement un achat isolé, et encore moins un meuble seul au milieu de l’atelier. Il convient donc de se placer dans une démarche globale : comment ce meuble va-t-il s’insérer au milieu des autres ? Est-il « compatible » ? Un modèle standard est-il suffisant, ou faut-il prendre le temps d’imaginer une configuration personnalisée ? Certaines marques (Lista, Bott…) proposent ainsi des gammes  complètes dont les éléments sont interchangeables : même tiroirs, mêmes systèmes de cloisonnements, mêmes couleurs…

« Mais qui n’a pas rangé la clé !? »

Que de temps perdu avec des histoires de serrures et de clés à manipuler. Heureusement, des solutions permettent de mieux s’organiser :

– avec des serrures classiques, qui offrent aujourd’hui de véritables organigrammes avec passes généraux, passes partiels, clés multi-cylindres, etc.

– et désormais avec des serrures électroniques, à code ou badge, déjà adoptées par plusieurss grandes entreprises pionnières en la matière

Les dimensions utiles

Passons sur l’évidente nécessité de connaître l’espace disponible et rentrons à l’intérieur de votre future armoire. Plus qu’un volume, c’est la surface de rangement nécessaire qu’il faut analyser en premier lieu, listant précisément la taille des outils et/ou pièces à remiser. Vérifiez bien la surface disponible sur chaque étagère ou tablette. Attention, elle peut être réduite par l’encombrement des portes : préférez alors les charnières, qui libèrent complètement l’accès, aux simples pivots. Même démarche pour les tiroirs, dont certains ne s’ouvrent pas complètement mais à 95 %, 90 %, voire moins de 80 %…

La charge totale n’est pas toujours la somme des charges !

Et oui… une armoire dont chacune des 5 étagères peut supporter 100 kg ne tiendra pas forcément à 500 kg. Vérifiez donc bien le poids total supporté au moment de l’achat. !

Silhouette d'un homme dans un atelier

Tiroirs : au top du lean management

Les tiroirs offrent un gain de place et une praticité imbattable. Veillez cependant à ne pas la réduire en oubliant de commander les options de classement qui, bien plus que des accessoires, sont tout bonnement indispensables : séparateurs, mousses, godets, bacs, cloisons perforées…

Une grande attention doit être portée aux charges installées sur les tiroirs. En effet, les risques de bascule du meuble ne sont pas négligeables. Deux solutions pour y remédier : choisir des meubles dont un seul tiroir à la fois peut être ouvert, et/ou fixer le meuble au sol ou au mur. De plus, les glissières (en particulier les roulements) sont prévues pour une charge donnée, dont le dépassement conduit immanquablement à une usure prématurée. On considère en général qu’une capacité de 75 kg par tiroir répond à 80 % des besoins.

Le saviez-vous ?

Certaines armoires sont conçues pour pouvoir être déplacées avec un chariot élévateur. Limitez le port de charges lourdes si vos meubles sont susceptibles de changer de place.

N’oubliez pas les petits détails qui changent la vie au travail

  • Les portes transparentes pour bien appliquer le Lean et les 5S.
  • Les dessus de meubles: antidérapants, en bois, ou à bords relevés (sur 3 ou 4 côtés)…
  • Les roulettes
  • Les emplacements pour l’étiquetage.
  • Les couleurs, pour se repérer rapidement et pour l’ambiance.

Retrouvez nos conseils et sélections pour équiper votre atelier en cliquant ici.