L’histoire de Mr Poubelle

Les petites idées font les grands produits :

La poubelle

 

La poubelle fait partie de ces objets qui ont gardé le nom de leur inventeur. C’est en effet un préfet de la Seine, du nom d’Eugène Poubelle qui imposa cet objet dans les foyers parisiens, en 1884, pour instaurer l’enlèvement des ordures ménagères dans la capitale. Par arrêté, il imposa à tous les propriétaires d’immeubles de mettre à la disposition de leurs locataires des récipients communs pour contenir les déchets ménagers. Ces premières « poubelles » devait être en bois, garnies de fer blanc à l’intérieur pour des raisons d’hygiène, être muni d’un couvercle et avoir une capacité maximale de 120 litres.

eugene_poubelle_connect2

Des débuts difficiles

Ecologiste avant l’heure le Préfet Poubelle, précurseur du tri sélectif, avait dès l’origine imposé trois récipients différents aux parisiens. Un destiné aux détritus ménagés, un autre au verre et un troisième dédié… aux coquilles d’huitre. Mais les débuts furent difficiles. Et c’est en guise de représailles que les parisiens baptisèrent « Poubelles » les précieux receptacles. Puis l’usage des poubelles s’est répandu avant d’être progressivement adopté dans tout le pays.
Il est à noter que si la poubelle a vu le jour au XIXe siècle, le vide ordure date de 1919, la poubelle à pédale de 1939 et le sac poubelle de 1950.

Un nouveau design pour les poubelles parisiennes

Fin mars, 10 000 nouvelles poubelles « design » auront fini d’être installées dans les rues de la capitale. Surnommé Bagatelle, ce modèle de

couleur grise, comme les vélibs, a été imaginé par le cabinet d’architectes Wilmotte, pour remplacer un parc de poubelles urbaines vieillissant. Comme ces poubelles sont munies d’éteignoirs, plus aucune raison de jeter son mégot sur la chaussée. Une indélicatesse passible aujourd’hui de 35€ d’amende.

poubelle_paris_connect1

Tri sélectif : indispensable pour réduire notre empreinte écologique

Si les poubelles datent de 1884 le recyclage lui, n’a été adopté que très récemment. C’est pourtant un moyen essentiel pour diminuer notre empreinte écologique chaque jour, en « sauvant » des déchets de l’incinération ou de la décharge et en leur donnant une seconde vie. Le recyclage permet également de préserver les ressources naturelles non renouvelables et leur acheminent, parfois lointain. Beaucoup de matériaux consomment plus d’énergie quand ils sont produits la première fois que quand ils sont recyclés. Si le tri est progressivement adopté par tous, nous pouvons cependant améliorer encore largement nos performances : les centres de tris estiment à 23 % le pourcentage d’erreurs de tri qui rendent celui-ci moins efficace. Peut mieux faire !

tri-selectif1

Array
(
    [naam] => Votre prénom
    [email] => Votre adresse e-mail
    [submit] => Envoyez message
    [comment] => Votre message
    [title] => Laissez-nous un message
    [emailmsg] => Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs marqués d’un * sont à remplir obligatoirement.
)

Laissez-nous un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs marqués d’un * sont à remplir obligatoirement.

*

*