4 indicateurs clés pour suivre la performance de votre entrepôt

Méthode de travail

« Vous ne pouvez pas améliorer ce que vous ne pouvez pas mesurer » prétendait William Thomson, physicien du 19e siècle. L’adage sonne toujours aussi juste, notamment quand il s’agit d’améliorer la performance d’une activité. Comment l’évaluer sans mettre en place des indicateurs de performance, qui serviront de boussole dans le pilotage quotidien ? Certes, mais quels sont les KPIs (Key Performance Indicators) les mieux adaptés aux métiers de l’entrepôt ?

Vous le savez, le défi de l’entrepôt, c’est la bonne gestion de son stock. Autrement dit, la capacité à trouver le bon équilibre entre le niveau de stock et la satisfaction des besoins clients. Plus vous disposez de stock et plus vous augmentez votre niveau de service. Mais en parallèle votre entrepôt doit garder sa performance économique et la valeur de votre stock ne doit pas dépasser une certaine proportion de votre chiffres d’affaires.

Des indicateurs de mesure doivent justement vous permettre de trouver le bon équilibre, même si bien sûr il convient de les adapter à chaque activité, et la supply chain et le secteur de l’entrepôt en particulier n’échappent pas à cette règle.

  • Le taux de service

Le taux de service correspond au ratio entre commandes livrées dans les temps et le nombre de commandes totales. Il est aussi appelé le Taux de Service Logistique ou Service Rate.

Pour l’obtenir, il vous suffit, sur une période donnée, de diviser les commandes livrées dans les temps par les commandes reçues. Exemple : sur 400 commandes reçues, 350 ont été livrées dans les temps. Le taux de service est de 88 %.

Consultez ce taux de service une fois par semaine/mois au moins pour mesurer votre performance et vous construire un historique.

  • Le taux de disponibilité

On utilise l’indicateur du taux de disponibilité principalement dans le secteur du retail (magasins) et la distribution. Il correspond au pourcentage de produits disponibles à un instant T. pour le client. 

Exemple : dans les 100 produits présents dans mon catalogue/entrepôt, seulement 70 sont disponibles pour les clients. Le taux de disponibilité est de 70 % (70/100).

Le calcul du taux de disponibilité se fait à l’instant T, idéalement le jour même. Ensuite, vous pouvez réaliser des moyennes par jour. Ce calcul ne se fait que sur les références actives du catalogue. Les fins de série et les nouveaux produits pas encore en stock en sont exclus.

  • Le taux de rotation (dit aussi de couverture)

Le taux de rotation des stocks permet de suivre le nombre de jours moyen nécessaire pour que le stock s’écoule. Si la rotation de vos stocks est élevée, il sera prudent de faire attention aux risques de rupture.

On calcule le taux de rotation de stock en deux temps, d’abord en calculant le stock moyen (stock moyen = (stock du début + stock de la fin) ÷ 2) puis le taux de rotation de votre marchandise avec la formule suivante :

Taux de rotation des stocks = Chiffre d’affaires ÷ stock moyen (au prix de vente).

Exemple : Si votre stock en début d’année est de 20 000 € et que le stock en fin d’année est de 30 000 €. Alors votre stock moyen annuel sera donc de (20 000 + 30 000) ÷ 2 = 25 000 €

Si vos ventes HT sur l’année sont de : 200 000 €, alors votre taux de rotation des stocks sera de : (200 000 € ÷ 25 000 €) = 8, ce qui signifie que votre stock a été renouvelé 8 fois pour réaliser votre CA.

En général, plus le taux de rotation est élevé, meilleure est la performance.

Attention ici à bien utiliser la même période de référence pour le stock et les ventes dans le calcul. Nous vous conseillons de l’établir sur une période relativement longue (année complète par exemple) pour ne pas être impacté par la saisonnalité. Si vous avez des articles avec une durée de vie courte, effectuez ce calcul par mois, ou sur la durée de vie du produit.

Enfin, il est important de calculer cet indicateur en valeur, car des produits en grande quantité peuvent fortement impacter le total. En effet, votre immobilisation financière est en valeur, pas en quantité.

  • Le taux d’occupation

Cet autre indicateur de performance permet de suivre le pourcentage d’espace disponible dans votre entrepôt. On l’obtient en divisant la quantité ou le volume moyen stocké par la capacité de l’entrepôt (en quantité ou en volume) X 100. Au global, 85 % de taux d’occupation sur l’année est satisfaisant. Au-dessus, on considère que l’entrepôt est trop plein pour être efficace.

Ce taux peut être calculé par zone spécifique de stockage, par famille de produit ou toute autre caractéristique…

Une fois que vous maîtrisez ces 4 indicateurs de performance, vous pouvez les compléter par d’autres : le taux de livraison dans les temps (DOT = Delivery on time), le délai de livraisons client et fournisseur, le taux de démarque… Ils complèteront votre suivi et s’intégreront dans le tableau de bord de pilotage de votre activité.  Mais s’il ne fallait retenir qu’un seul conseil, ce serait de vous concentrer pour démarrer sur un nombre réduit et pertinent de KPIs. Leur mise en place et leur suivi nécessitent du temps et de l’énergie.

Retrouvez nos conseils et sélections pour optimiser votre entrepôt :

Suivre MANUTAN sur