Réduction des déchets : quelques idées pour les entreprises

Hygiène

Quelques conseils pour réduire vos déchets en entreprise

Les coûts de la gestion des déchets en entreprise sont essentiellement dus aux volumes à collecter et à traiter. Le marché présentant des tarifs relativement stables et similaires pour tous les prestataires, le principal levier de réduction de ces coûts réside dans la réduction des déchets eux-mêmes. Un travail de terrain, qui demande bon sens et habileté. En voici quelques exemples, à titre d’inspiration.

Dans les bureaux

  • Limiter et optimiser les impressions :

Chaque salarié du tertiaire consomme entre 70 et 85 kg de papier par an ! Une bonne partie sont des impressions inutiles ou réalisée à des niveaux de qualité inadaptés. De plus, les imprimantes ne produisent pas seulement des déchets papier, mais aussi des cartouches/toner vides, des agrafes, des trombones… et des gobelets.

Pour réduire ces gaspillages :

  • Supprimer les impressions inutiles en :
    • réduisant le nombre d’imprimantes (plus c’est loin, moins on imprime);
    • faisant installer un logiciel de gestion/contrôle des impressions permettant d’identifier les « champions ».
  • Réduire les quantités de papier :
    • en prônant le recto/verso;
    • remplissant un des bacs de l’imprimante avec du papier déjà imprimé au recto.
  • Optimisant l’usage de l’encre : noir et blanc par défaut, mode « brouillon » pour les impressions « de travail »…
  • Optimiser les fournitures :

Chaque année, un collaborateur dépense en moyenne 180 € en fournitures : stylos, surligneurs, ciseaux, agrafeuses…

Pourtant des mesures simples permette de réduire significativement ce type de gaspillage et de sensibiliser les collaborateurs :

  • Réduire le nombre de références proposées, et le limiter aux essentiels pour votre activité.
  • Privilégier les équipements rechargeables.
  • Centraliser les demandes et les achats, pour sensibiliser les collaborateurs, tenir un tableau de bord des consommations par service.
  • Mutualiser les fournitures utilisées peu fréquemment : massicot, plastifieuse…
  • Mettre en place un bac d’échanges en libre-service pour les collaborateurs qui souhaitent échanger des fournitures non ou peu utilisées.
  • Réparer au lieu de jeter.
  • Et pourquoi ne pas mettre en place un site intranet de « ventes » ou d’échanges entre services pour les plus gros équipements ?

Lors des événements d’entreprise

Les happenings, colloques, cocktails, ou encore soirées d’entreprise sont le royaume du jetable ! Des programmes, aux gadgets cadeaux, en passant par la vaisselle plastique. Bien sûr, pas question de se serrer la ceinture lors d’un événement. Mais de concevoir un événement responsable.

Par exemple :

  • En bannissant les pailles, les couverts et plus généralement, la vaisselle en plastique.
  • En remplaçant les flyers et autres programmes par un site web dédié ou une application mobile.
  • Pour la déco : en fleurissant les lieux avec des bouquets qui seront ensuite offerts à la fin de l’événement.
  • En offrant des cadeaux non datés, ou consommables.
  • Et pourquoi pas en proposant des « doggy-bags » aux derniers partis et/ou en organisant un grand pique-nique d’entreprise le lendemain.

Au restaurant d’entreprise

Le restaurant d’entreprise, la cantine ou la cafet’ sont de hauts lieux de gaspillage et de production de déchets en entreprise : 450g. par repas et par personne. Soit autant que le poids moyen du contenu d’un plateau repas en entreprise ![1] Comment est-ce possible ? La gabegie se déroule aussi en cuisine.

Pour réduire la note en cuisine, certaines entreprises utilisent avec efficacité deux leviers :

  • Réduire les emballages en privilégiant les grands contenants et le vrac.
  • Ajouter des critères d’écoconception et de réduction des emballages dans les appels d’offres.

Mais c’est en salle que l’on peut être le plus créatif :

  • En resservant les excédents (tout en respectant la note ministérielle du 22 octobre 2012 qui l’autorise sous conditions de conservation et de traçabilité.
  • En donnant ces excédents au personnel ou à des associations.
  • En se lançant dans le « Nudge » : une sorte de marketing alimentaire visant à présenter les aliments (ordre, taille des plat, nom…) de manière à ce que les convives n’emportent ni plus, ni moins que nécessaire, tout en les poussant à choisir les denrées « à consommer rapidement ».
  • En proposant des assiettes de tailles variables (et en adaptant les prix).
  • En sensibilisant au gaspillage alimentaire par des affichages, des convives ambassadeurs, des compteurs digitaux de type « gachimètre »

Et vous ? Qu’allez-vous imaginer pour réduire les déchets de votre entreprise ?

Source : ZeroWaste

[1] Source : Sodexo

Retrouvez nos conseils et sélections pour optimiser la gestion des déchets dans votre entreprise :

Suivre MANUTAN sur